FRANCHARD (Jeudi.soutenu)

Publié le par Rando'Ball

Une rando des plus classiques dans la forêt de Fontainebleau, mais qui se prêtait bien à ce temps hivernal gris et venteux. Sol très sec, pas besoin des guêtres.

Nous étions 16 à nous ruer sur les rochers de Fontainebleau. Nous sommes partis du parking en sortie de Barbizon avant d’attaquer les gorges d’Apremont par le sentier Denecourt-Colinet n° 6. Tout d’abord, la grotte des brigands, certains se rappellent du temps où ils emmenaient leurs jeunes enfants, ramper aujourd’hui dans cette grotte demande un peu trop de contorsions. Nous trouvons sur notre chemin la marre aux biches puis plus loin la marre aux sangliers, point de grosses bêtes dans la marre mais des canards.

Poursuite de notre rando par les sentiers Denecourt 6-6 et 7 avant d’arriver à l’ermitage de Franchard pour le déjeuner. Pas de chance, un groupe est arrivé juste avant nous et a pris l’abris de la maison forestière, nous nous contentons des marches bien à l’abris du vent. Repas bien organisé comme toujours sur les 25, il ne manquait de rien.

Après déjeuner, parcours des gorges de Franchard avec franchissement de rochers à la demande. Un retour par le GR1 à travers la forêt repose un peu nos jambes avant de retrouver Apremont et une demi heure de rochers, final à l’éléphant.

Une bonne rando de 20 km (au lieu) d’après les GPS, de 400 m de dénivelé, mais les jambes en avaient assez.

Les animateurs Pierre et Domi.

FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)
FRANCHARD (Jeudi.soutenu)

Commenter cet article