- Rando - L'équipement

 

2553008773_a2e8852f9f.jpg


  Les bâtons de randonnée

 Depuis fort longtemps les porteurs de charges lourdes dans les Alpes, l’Himalaya, les Andes, utilisent des bâtons pour soulager l’effort en transposant une partie du poids sur les bras. L’évolution du simple bâton en bois fut le bâton télescopique. D’abord utilisé pour le ski de randonnée, son utilisation pour la marche, notamment avec un sac à dos lourd révèle de nombreux avantages.

 1- Un meilleur équilibre sur terrain accidenté, ils évitent les chutes et les blessures.

 2- Une meilleure fonction respiratoire favorisée par les mouvements des bras, un confort pour les chevilles et les genoux surtout dans les descentes. 

 3- Une meilleure répartition de poids entre la partie basse du corps et la partie haute qui n’est pas utilisée en marchant.

 La manière d’utiliser des bâtons semble aller de soi… Néanmoins, précisons que la dragonne ne doit pas être passée au poignet dans un souci sécuritaire, et que deux bâtons valent mieux qu'un (question d’équilibre). Si les bâtons sont utiles sur terrain accidenté, ils peuvent aussi être encombrants par endroit c'est pourquoi il faut les choisir télescopiques (trois brins), légers et solides. Si tout le monde n’a pas besoin de bâtons, ils peuvent apporter une aide importante et appropriée quelque soit votre âge. Les essayer, c’est presque les adopter !

Pour la simple balade sur les chemins ou en forêt, le marcheur peut se contenter de chaussures légères et respirantes, avec néanmoins une semelle adhérente.

Le choix de la pointure est essentiel. Il faut absolument éviter que le pied ne vienne buter sur l'avant de la chaussure. Vous devez acheter vos chaussures de marche une pointure de plus que votre pointure habituelle. En cas de doute, enlever la semelle de propreté, poser votre pied dessus, il doit rester 1cm à l’avant (vérifiez avec un doigt de la main).

Les chaussures4039310071_1283d07db2.jpg

Les critères incontournables

- La semelle doit être épaisse et rigide (difficile de la courber à la main) et doit présenter un relief très marqué, pour protéger le pied contre les rochers aigus.

- Un épais rembourrage doit protéger les malléoles contre les chocs et envelopper toute la cheville pour éviter les entorses.

- Tout le corps de la chaussure doit être solide et la tige renforcée. Le laçage doit permettre un bon dosage du serrage. Des anneaux au niveau du pied et des crochets pour la cheville constituent la solution idéale.

- La chaussure doit être imperméable et résister aux innombrables chocs et écorchures qu'elle devra subir.

- Préférez donc les chaussures tout cuir, avec un minimum de raccords, aux modèles qui combinent à l'extérieur des pièces colorées de croûte de cuir et de tissu nylon.

- Il existe des modèles spécifiques pour les femmes.

- Avant de vous décider, essayer les deux chaussures pendant 10 minutes avec des chaussettes de randonnée.

Le bon usage des chaussures de randonnée

- Ne serrez pas trop les chaussures en montée, un peu de souplesse dans la cheville limitera l'effort.

- Serrez fort dans la descente pour bloquer la cheville contre les foulures, limiter l'échauffement de la plante du pied par glissement et éviter que les orteils ne buttent au bout de la chaussure.

- Sachez qu’une chaussure de randonnée doit s’entretenir régulièrement, à chaque sortie enlevez la terre avec de l’eau et une brosse, après les avoir fait sécher naturellement (évitez le soleil et les radiateurs) passez un produit adapté (évitez la graisse et les crèmes siliconées).

Le sac à dos          

 Choisissez-le avec une sangle ventrale, des bretelles solides, bien rembourrées et assez larges, des rappels de charges qui permettent de configurer le profil du sac en fonction de la charge et du terrain.

Les réglages dans l'ordre :

1 - hauteur du sac dans le dos  

2 - ceinture ventrale

3 - rappel de charge

Il est difficile d'avoir un seul sac polyvalent. Les situations sont multiples :

- balade rapide d'une demi-journée : environ 15 litres.

- randonnée d'une journée : environ 30 litres.

- randonnée de plusieurs jours : 50 à 60 litres.

3741881507_420b6c751d.jpg