Entre Rémarde & Marais - 10 janvier

Publié le par randoball

Remarde-et-Marais.JLC_0031.JPGJeudi 10 janvier, entre “Rémarde et Marais” : Tout d’abord, toutes mes excuses. Je me suis trompé de rivière en intitulant la rando “Renarde et Marais” dans le programme. Et merci à Pierre qui me l’a fait remarqué. Ce n’est pas la Renarde que nous avons longée entre St.-Cyr-sous-Dourdan et Le Marais mais la Rémarde.
La Rémarde prend sa source près de Sonchamp dans les Yvelines et se jette après 36,6 km dans l'Orge à Saint-Germains-lès-Arpajon tout comme la Renarde qui, après 8,6 km et venant du Sud de l’Essonne, se jette aussi dans l’Orge mais après Breuillet.
Mais revenons à la rando du 10 janvier que j’avais l'honneur de mener avec mon ami Dédé comme serre-file. Nous n’étions que 21 au gymnase de Ballancourt dont Germain, un nouveau futur membre, sans doute à cause de la météo annoncée comme pluvieuse. Et, en effet, une pluie fine était bien au rendez-vous avec un plafond nuageux très gris et bas, par contre pas trop froid (6°C au départ). Nous avons garé nos voitures sur le parking de la gare de Sermaise pour prendre le train de 9H46 pour rejoindre 4 mn plus tard, à la station suivante, Dourdan, point de départ de la rando de Dourdan à Sermaise entre “Rémarde et Marais”. Déjà dès le départ, tout le monde s’est équipé pour affronter la pluie qui devait durer jusqu’au début de l’après-midi. A la gare de Dourdan, nous avons emprunté le balisage blanc-rouge du GR111 vers le nord en utilisant la passerelle pour franchir la voie ferrée. Une montée pour commencer sous un crachin peu sympathique pour atteindre les hauteurs de Dourdan et les premières boues du circuit. Et de la boue, nous en avons eu “boue..coup”. Après quelques 6 km environ, nous avons atteint St-Cyr-sous-Dourdan et la fameuse Rémarde que nous avons longée sur quelques centaines de mètres, puis suivie sur les hauteurs du Val-St-Germain, à travers bois, jusqu’au Marais. C’est dans ces bois que nous avons eu la chance de trouver, vers midi, après 9 km, un petit abri pour pique-niquer au sec, la petite pluie fine continuant de tomber. Cet abri, appartenant à des courts de tennis, était accessible et fut la bienvenue quoique un peu trop petit pour permettre à tous de s’abriter mais les parapluies ont pu protéger les autres. L’ambiance, fut toujours chaleureuse, sympathique et conviviale. Quelques bouchons ont été tirés pour satisfaire les gosiers. Aussi, comme vous pourrez le voir sur les photos, ma tendre épouse m’ a fait la surprise en me souhaitant, dans cet abri, mon anniversaire avec un cake, 2 bougies et le nombre de printemps enfichés, entourée de tous les randoballeurs. Quel bonheur ! Merci à Françoise et vous tous.
Nous avons ensuite poursuivi la rando sur le GR111 pour prendre ensuite le GR11 à droite juste avant Le Marais où nous avons pu voir au bout de son canal-miroir, le magnifique château du Marais : http://www.lechateaudumarais.com/
Continuant sur le GR11, nous avons grimpé une longue montée de sentier dans les Grands Bois du Marais en faisant bien attention, sur les hauteurs du GR de Pays de l’Hurepoix (156 m d’altitude), de prendre à droite un PR balisé jaune pour redescendre sur Sermaise. Ensuite, toujours sur ce PR, le Bois de la Bretonnière, le passage piéton sous la voie ferrée, la traversée de la D116 puis l’arrivée au centre de Sermaise où nous avons trouvé le GR1 diverticule allant à droite, longeant l’Orge, vers le parking de la gare de Sermaise. Petit débriefing et arrivés au parking vers 16H00 bien crottés de la tête au pieds, heureux d’avoir fait 19,870 km de rando malgré la pluie et la boue.
Merci à vous tous pour votre participation et à Dédé pour son assistance.
Votre serviteur Jean-Louis C.
Pour visualiser les photos que j’ai prises, cliquer sur (album : “Rémarde&Marai”) :
Pour info : Pour répondre aux questions que se posaient certains dans la rando concernant la source de l’Essonne : Elle se forme dans le plateau du Gâtinais à La Neuville-sur-Essonne par la confluence de deux rivières, l'OEuf, qui prend sa source près de Chilleurs-aux-Bois (Loiret) et La Rimarde (et non la Rémarde) qui prend sa source près de Nibelle (Loiret).

 

Commenter cet article