L'ARDENAY (Mardi.am)

Publié le par Rando'Ball

La pluie n’a pas enlevée l’envie de randonner pour certains courageux, une petite pluie fine au départ mais rien de signifiant, plus tard dans la matinée cette pluie sera plus intense.

Le départ de la rando se fera au parking du cimetière de Itteville

Mais un peu d’histoire

ITTEVILLE, située entre la Juine et l’Essonne à environ 45 kms au sud de Paris, s’est développée autour de son église du XIIème siècle dédiée à Saint Germain et s’étend actuellement sur 1220 hectares.

A l’origine, vers l’an 613, une métairie ou « Villa » fut construite par ITTE, épouse de Pépin de Landen, maire du palais de Clothaire II, d’où son nom “ITTAE VILLA”, maison de ITTE. Au moyen âge, c’était une bourgade ceinte de murs dont témoignent encore aujourd’hui les « portes » qui y donnaient accès.

Véritable place forte jusqu’à l’usage de la poudre, Itteville fut prise par les Anglais pendant la guerre de cent ans et rachetée par la ville de Paris en 1360 lors du Traité de Brétigny (près de Chartres). Pendant cette période, les chanoines déléguaient leurs pouvoirs aux prévôts puis aux maires qui achetaient leur charge et se comportaient souvent en petits tyranneaux.

En 1594, le Chapitre de Notre-Dame de Paris vendit la seigneurie à Jacques Lecomte, conseiller du Roi ; à sa mort, elle passa à Jean de Moucy, son gendre. Durant la Fronde, les exactions des gens de guerre furent nombreuses et la misère très grande on relève, en 1652, 191 décès dans la commune.

En 1714, la Seigneurie fut partagée en deux: Seigneurie de l’Epine et Seigneurie d’Itteville, laquelle fut encore morcelée par la suite.

En 1789, la paroisse comptait 125 feux. Après la révolution, le village fut ravagé en 1814 et 1815 par les Cosaques puis par les Bavarois. La guerre de 1870 lui valut l’invasion des Allemands. Au titre de la souscription nationale pour la libération du territoire, en 1872, la commune dut verser la somme de 11.985 francs or pour 799 habitants. Itteville paya cher la victoire de 1918 : 52 morts pour 843 habitants.

Au cours de la guerre 39-45, le village connut les mêmes tourments et deuils que les autres villages français puis, les joies de la Libération.

Revenons à la rando nous prenons le chemin des vendons situé derrière l’église nous y resterons jusqu’à Bouray puis nous emprunterons le chemin à travers champ cette fois-ci en direction du Rocher Mignot. La pente est longue mais pas trop pentue ça va le faire ….

Nous croisons nos amis chasseurs en pleines activités, échange de quelques blagues « vous nous laisser passez contre des gazelles (randonneuses) ».

La première halte pause récup et encas se fait devant ce qui aurait du être un beau panorama mais pas de chance il n’y a plus grand-chose à voir le temps est bouché. Plafond bas nous ne tardons pas trop. Le reste du chemin c’est pataugeoire et gamelle pour certain, pas facile de rester en équilibre quand nos chemins défoncés par des quads(2) sont transformés en véritables tranchées tellement ils sont creusés après leurs passages.

Nous subirons cette infortune jusqu’aux premières maisons. Après un terrain un peu moins détrempé, nous traversons le lieu-dit la butte d’Itteville. Petite halte devant le site superbement aménager par le département

Ce site est unique en son genre: c'est le seul gisement à fossiles de vertébrés et mollusques continentaux du Stampien final. Classé Réserve Naturelle Nationale depuis 2011, il possède un intérêt scientifique majeur.

L'affleurement en lui-même se compose de la partie supérieure de Sables de Fontainebleau (Sables à galets de Saclas et Falun d'Ormoy) et à son sommet, du Calcaire d’Étampes.

De nombreux pillages ont eu lieu à la fin du XXe siècle, ce qui empêche d'estimer la quantité de fossiles encore présents sur cette ancienne sablière.

Nous poursuivons au travers des résidences 

et retrouvons le bourg et enfin nos voitures. Petit débriefing et nous nous quittons pour une prochaine rando.

Merci à tout le monde pour avoir respectés les règles sanitaires et aux animateurs qui m’ont accompagné pour faire en sorte que tout se passe au mieux.

L'ARDENAY (Mardi.am)
L'ARDENAY (Mardi.am)
L'ARDENAY (Mardi.am)
L'ARDENAY (Mardi.am)
L'ARDENAY (Mardi.am)
L'ARDENAY (Mardi.am)
L'ARDENAY (Mardi.am)
L'ARDENAY (Mardi.am)
L'ARDENAY (Mardi.am)
L'ARDENAY (Mardi.am)
L'ARDENAY (Mardi.am)
L'ARDENAY (Mardi.am)
L'ARDENAY (Mardi.am)
L'ARDENAY (Mardi.am)
L'ARDENAY (Mardi.am)
L'ARDENAY (Mardi.am)
L'ARDENAY (Mardi.am)
L'ARDENAY (Mardi.am)
L'ARDENAY (Mardi.am)

Publié dans Randos 2020-2021

Commenter cet article