LA ROCHE QUI TOURNE (Mardi a.m)

Publié le par Rando'Ball

Par cet après-midi ensoleillé, nous sommes prêts à partir pour le premier mardi de cette nouvelle saison avec une boucle de 11 km en Forêt de Fontainebleau. Nous sommes 26 randonneurs au départ du parking à l’entrée du chemin de la Boulignère à Milly-la-Forêt.

Pour respecter les consignes de la fédération de randonnée pédestre, j’ai tracé un circuit en essayant de passer par des chemins relativement larges. Pour un premier mardi le tracé évite aussi les côtes prononcées. Après une petite mise en jambe nous montons le Chemin du Nid d’Aigle en direction de la ferme du Coquibus. A l’arrivée sur la platière, sous le soleil et la chaleur, nous constatons les dégâts provoqués par la sécheresse sur le massif forestier. La Mare de Coquibus est totalement à sec, ce point d’eau doit manquer à la faune locale.

Nous redescendons par le Chemin de Courances à Coquibus pour atteindre le Chemin de la Roche qui tourne. Plusieurs randonneurs m’ont interpellé pour savoir où elle est la « Roche qui Tourne » ..…. La question reste entière (on ne trouve pas tout sur Internet). Nous suivons sur 2 km plein est le chemin qui passe sous une arche de l’aqueduc de la Vanne et du Loing. Nous empruntons à gauche le Chemin des Côtes de Courances pour accéder à la Réserve Biologique Dirigée où les bruyères ont également beaucoup souffert de la sécheresse. La mare centrale est comme celle de Coquibus totalement à sec.

A la sortie de la réserve nous continuons sur le Chemin de la Barrière Matéo, ce chemin nous a posé quelques soucis lors de la reconnaissance, son tracé étant entièrement recouvert d’épines de pins, preuve de la baisse de la fréquentation des sentiers en cette période de crise sanitaire. En bas du chemin nous prenons à droite pour passer entre un calvaire et un terrain de tennis (eh oui).

Le retour en direction du parking emprunte le Chemin des Cent Marches. Elles seront pour une autre fois. Nous prenons un tout petit sentier qui commence par monter pour passer par-dessus l’aqueduc de la Vanne et du Loing. Nous redescendons en file indienne par le Chemin de Vendée qui serpente au milieu de superbes fougères avant un large chemin plat jusqu’au parking

La chaleur de cet après-midi a éprouvé les marcheurs. Même à la fin de l’été il faut encore prévoir une bonne provision d’eau.

Merci à Gérard, mon serre-file.

Jean-Georges

LA ROCHE QUI TOURNE (Mardi a.m)
LA ROCHE QUI TOURNE (Mardi a.m)
LA ROCHE QUI TOURNE (Mardi a.m)

Publié dans Randos 2020-2021

Commenter cet article