VERT LE GRAND (Jeudi)

Publié le par Rando'Ball

Pour la dernière rando de notre saison nous irons tourné du coté de Vert-le-grand

La journée sera chaude avec en prévision de la pluie qui en fin de conte ne feras pas son apparition

2 entités : un grand Vert et un petit Vert. Pendant longtemps, Valgrand et Valpetit désignent respectivement la grande et la petite vallée.

Nous démarrons du cimetière de Vert-le-Petit direction la butte de Braseux, avant on traverse la petite ville de Vert-le-Grand cette commune a encore garde ses vieilles maisons bourgeoise du début XX siècle nous contournons l’église  actuelle date du XIème, XIIIème et XVIème siècle. Elle possède l’un des plus haut clocher (32 m) de la région, après celui de Mennecy.
 

VERT LE GRAND (Jeudi)
VERT LE GRAND (Jeudi)
VERT LE GRAND (Jeudi)
VERT LE GRAND (Jeudi)
VERT LE GRAND (Jeudi)
VERT LE GRAND (Jeudi)
VERT LE GRAND (Jeudi)
VERT LE GRAND (Jeudi)
VERT LE GRAND (Jeudi)

Nous passons sous la départementale pour cheminer à travers champs, lesquels à cette époque, sont en pleine moisson, ce qui dégage une poussière importante, nous aurons l’occasion de subir un peu.

A la ferme de braseux  petite halte pour lire le panneau expliquant l’intérêt de ce patrimoine joliment restauré sur le panneau on nous explique qu’il existait un cimetière à chevaux au 18ème siècle ainsi qu’une des premières distilleries à betterave.

Nous passons devant la déchèterie  où je fais remarquer l’importance de la butte sous laquelle nombreux détritus sont ensevelis, près de 220000 tonnes.  Les buttes de Montaubert et de Braseux ont longtemps été exploitées en carrière. Des abeilles traquent la pollution. Il y avait déjà les choux pour prévenir de toute trace de pollution. Depuis 2009, des ruches ont été installées sur les pans de la butte de Braseux. 60 kg de miel ont ainsi été récoltés l’année dernière. Avant d’être consommée par les employés, la production passe entre les mains de scientifiques chargés de détecter la présence éventuelle de dioxines, pesticides, hydrocarbures ou métaux lourds, etc. « Les dix colonies permettent ainsi de mesurer l’impact environnemental de notre activité »,

VERT LE GRAND (Jeudi)
VERT LE GRAND (Jeudi)
VERT LE GRAND (Jeudi)

Nous quittons momentanément cet environnement pour nous plonger dans les bois de Lisses que nous apprécions car il commence à faire très chaud. Déjà nous retrouvons les odeurs selon les détritus traités (papiers, bois, cailloux, terre etc….)

Un chauffeur de benne à déchets nous invective gentiment «  Belle rando dans les poubelles » ce qui nous fait tous rire. Il est vrai que cela ne doit pas être tous les jours que des randonneurs passent par là mais le détour nous rappel à l’ordre nous consommateurs.

VERT LE GRAND (Jeudi)

Nous déjeunerons à l’abri du soleil sur le terrain de boules d’Echarcon.

VERT LE GRAND (Jeudi)VERT LE GRAND (Jeudi)

Il reste quelques kms avant de rejoindre nos véhicules sans oublier de passer devant la maison de Sanson derrière la mairie de Vert-le-petit

La famille normande Sanson a compté six générations de bourreaux qui ont exercé à Paris de 1688 à 1847

21 km au compteur 38°degrés dehors

Merci à Patrig pour son aide et ses photos

VERT LE GRAND (Jeudi)
VERT LE GRAND (Jeudi)
VERT LE GRAND (Jeudi)
VERT LE GRAND (Jeudi)
VERT LE GRAND (Jeudi)
VERT LE GRAND (Jeudi)
VERT LE GRAND (Jeudi)
VERT LE GRAND (Jeudi)
VERT LE GRAND (Jeudi)
VERT LE GRAND (Jeudi)
VERT LE GRAND (Jeudi)
VERT LE GRAND (Jeudi)
VERT LE GRAND (Jeudi)
VERT LE GRAND (Jeudi)
VERT LE GRAND (Jeudi)
VERT LE GRAND (Jeudi)
VERT LE GRAND (Jeudi)
VERT LE GRAND (Jeudi)
VERT LE GRAND (Jeudi)

Publié dans Randos 2018-2019

Commenter cet article