NAINVILLE LES ROCHES (Soutenue)

Publié le par Rando'Ball

Nous partons pour Nainville les Roches, dans la fraîcheur du matin.  18 randonneurs  s’aventurent  dans les belles allées du bois des Fontaines.

NAINVILLE LES ROCHES (Soutenue)NAINVILLE LES ROCHES (Soutenue)NAINVILLE LES ROCHES (Soutenue)
NAINVILLE LES ROCHES (Soutenue)NAINVILLE LES ROCHES (Soutenue)NAINVILLE LES ROCHES (Soutenue)

Anne-Marie nous offre une figure non imposée, entraînant une nouvelle structure à ses lunettes. Plus de peur que de mal !

Passage sur la terre des Moines, pause café mais ils ne sont pas là pour nous l’offrir. Nous côtoyons le château de la Planche près de St Sauveur. Au passage grappillage et dégustation de raisin bien sucré.

 

NAINVILLE LES ROCHES (Soutenue)NAINVILLE LES ROCHES (Soutenue)NAINVILLE LES ROCHES (Soutenue)
NAINVILLE LES ROCHES (Soutenue)NAINVILLE LES ROCHES (Soutenue)NAINVILLE LES ROCHES (Soutenue)

Nous empruntons le GR 32. Il chemine sur les rives de l’Ecole, nous l’abandonnons pour le ru de Rebois. Pas de chemin au niveau du château de Cely alors nous sommes contraints d’emprunter la route avant de s’engager dans de petites sentes. Après l’autoroute, nous abordons le Buisson Pouilleux,  les Aunettes, où les rayons du soleil commencent  à se faire plus généreux. 12 heures, peut-être un peu tôt pour faire la pose mais le lieu est propice pour nous servir de belle salle à manger sur les bords de l’Ecole. Pierre nous fait déguster « la pousse d’épines » fort appréciée.

NAINVILLE LES ROCHES (Soutenue)NAINVILLE LES ROCHES (Soutenue)NAINVILLE LES ROCHES (Soutenue)
NAINVILLE LES ROCHES (Soutenue)NAINVILLE LES ROCHES (Soutenue)NAINVILLE LES ROCHES (Soutenue)

L’espace est charmant pour entamer une petite sieste mais il faut reprendre notre bâton de pèlerin. La poursuite du voyage est roulante afin de se remettre en jambe. Nous passons devant les Corons établis pour les carriers à Chateauvert. Les affaires se corsent lorsque nous abordons le sentier des quatre chemins sûrement bien pavé à l’origine mais il a subi les affres du temps. Dur, dur, après le repas, les visages perlent de sueur pour gagner le sommet de la colline de la Louvetières.

NAINVILLE LES ROCHES (Soutenue)NAINVILLE LES ROCHES (Soutenue)NAINVILLE LES ROCHES (Soutenue)
NAINVILLE LES ROCHES (Soutenue)NAINVILLE LES ROCHES (Soutenue)NAINVILLE LES ROCHES (Soutenue)

Nous nous frayons un chemin imaginaire à travers les rochers, les racines entremêlées et la bruyère en fleur. Nous serpentons sur la crête de cet  immense chantier du siècle passé. Il ne reste que les vestiges de cette  activité très intense où ils transformaient  ce grès très résistant en pavés pour les rues parisiennes. La nature a repris ses droits. Les randonneurs se refont une santé sur le plateau de la Padole, poursuite dans les Réages Tortus où le soleil se fait de plus en plus piquant !

NAINVILLE LES ROCHES (Soutenue)NAINVILLE LES ROCHES (Soutenue)NAINVILLE LES ROCHES (Soutenue)
NAINVILLE LES ROCHES (Soutenue)NAINVILLE LES ROCHES (Soutenue)NAINVILLE LES ROCHES (Soutenue)

Descente vers le Saut du Postillon pour accéder aux derniers obstacles, le Tertre Noir, non loin le Tertre Blanc. Butte de 135m, nous  partons  à son assaut. La montée dans le sable fait des dégâts, le souffle plus court, le front perle de sueur. Arrivée sur la plateforme, superbe vue panoramique.  Descente dans la vallée des Bois de Reaux  pour emprunter une allée sous les châtaigniers mais pas le temps de glaner les fruits. La colonne s’étire. Ils ont laissé un peu d’énergie, de soucis mais pas l’humour et le sourire. Bois des Fontaines fin de la boucle !

Merci du soutien de Pierre. Photos : Patrig et Patrick.

Votre animateur Patrick.

NAINVILLE LES ROCHES (Soutenue)NAINVILLE LES ROCHES (Soutenue)NAINVILLE LES ROCHES (Soutenue)

Publié dans Randos 2018-2019

Commenter cet article