02 novembre 2014 - Boucles de Beauvais

Publié le par Rando'Ball

 Quelle belle journée pour cette randonnée. Patrig et Domi nous ont emmenés sur les sentiers de Beauvais, du tertre blanc au rocher du Duc. Le tertre blanc culmine à 135 mètres. Certains profitent de celui-ci pour admirer le panorama et d'autres après cette belle grimpette se reposent sur un tronc d'arbre. Le panorama au sommet du Tertre Blanc est souvent un but de balade sympathique qui offre un coup d’œil pittoresque sur la vallée de l’Ecole et les forêts avoisinantes .

Le Tertre Blanc est une butte de sable siliceux de Fontainebleau couronnée de calcaire d’Etampes, formation géologique datant de 35 millions d’années, période durant laquelle la mer stampienne recouvrait notre région. Avec le temps et les multiples mouvements de terrain, le Tertre Blanc est devenu une petite colline recouverte d’une végétation faite de landes sableuses et sablo-calcaires, assez densément boisées malgré le peu d’eau (bois clair xérophile). Les données anciennes y signalent une espèce protégée nationale : l’Alisier de Fontainebleau et plusieurs espèces protégées régionales : • l’Amélanchier à feuilles ovales, l’Herbe aux cerfs, le Laser blanc, espèces de bois calcicole clair. • l’Orpin de Boulogne, la Porcelle tachée et l’Hutchinsie des pierres, espèces de pelouses calcicoles ou sablo-calcaires.

A la pause de mi-chemin, celle ou habituellement ont sort un thermos de café s'il faisait froid deux compères (à vous de deviner lesquels) déplient sièges et nappe pendant que l'un fait sauter le bouchon, l'autre entame le pâté fabrication maison Jacky P. Ils nous sortent deux verres ballon et se servent un coup de blanc de Savoie. C'est pas beau la vie. Pour un peu, ils restaient à festoyer tranquillement, alors que notre rando est à mi parcours. Allons repartons d'autres paysages nous attendent le rocher du duc situé à 12 km au sud de Corbeil-Essonnes, c’est le massif gréseux le plus proche de Paris. Les blocs sont cachés par la forêt et ne sont pas visibles de très loin. Les terrais, qui se trouvent de 80 à 140 mètres d'altitude, datent de l'ère tertiaire. Ce sont des sables et grès de Fontainebleau, ainsi que du calcaire de Beauce. Nous redescendons à travers un dédale de rochers, chacun essayant de ne pas chuter et nous rejoignons le parking. Au débriefing que des commentaires positifs.

. Merci Patrig et Domi pour cette belle matinée

.

02 novembre 2014 - Boucles de Beauvais
02 novembre 2014 - Boucles de Beauvais
02 novembre 2014 - Boucles de Beauvais
02 novembre 2014 - Boucles de Beauvais
02 novembre 2014 - Boucles de Beauvais
02 novembre 2014 - Boucles de Beauvais
02 novembre 2014 - Boucles de Beauvais
02 novembre 2014 - Boucles de Beauvais
02 novembre 2014 - Boucles de Beauvais
02 novembre 2014 - Boucles de Beauvais
02 novembre 2014 - Boucles de Beauvais
02 novembre 2014 - Boucles de Beauvais
02 novembre 2014 - Boucles de Beauvais
02 novembre 2014 - Boucles de Beauvais
02 novembre 2014 - Boucles de Beauvais
02 novembre 2014 - Boucles de Beauvais
02 novembre 2014 - Boucles de Beauvais
02 novembre 2014 - Boucles de Beauvais
02 novembre 2014 - Boucles de Beauvais
02 novembre 2014 - Boucles de Beauvais
02 novembre 2014 - Boucles de Beauvais
02 novembre 2014 - Boucles de Beauvais
02 novembre 2014 - Boucles de Beauvais
02 novembre 2014 - Boucles de Beauvais
02 novembre 2014 - Boucles de Beauvais
02 novembre 2014 - Boucles de Beauvais
02 novembre 2014 - Boucles de Beauvais
02 novembre 2014 - Boucles de Beauvais
02 novembre 2014 - Boucles de Beauvais
02 novembre 2014 - Boucles de Beauvais
02 novembre 2014 - Boucles de Beauvais
02 novembre 2014 - Boucles de Beauvais
02 novembre 2014 - Boucles de Beauvais
02 novembre 2014 - Boucles de Beauvais
02 novembre 2014 - Boucles de Beauvais
02 novembre 2014 - Boucles de Beauvais
02 novembre 2014 - Boucles de Beauvais

Parcours de la randonnée

Le poète met en scène le campagnard montant la pente abrupte : / - Homme de la plaine, pourquoi gravis-tu la colline ? / — C'est pour mieux regarder la plaine. Je n'ai compris la plaine qu'en la voyant du haut du sommet.


Général DE-GAULLE

Commenter cet article