Séjour dans Le CANTAL, du 29 mai au 1er juin

Publié le par Rando'Ball

Ascension 2014 du 29 mai au 1er juin : Nous avions espéré au moins 36 participants au lancement de ce séjour. A la date limite de la première inscription, nous avions 32 inscrits puis 35. Mais malheureusement, nous avons eu 3 désistements pour raisons de santé dont notre cher Président Jacques qui a dû être opéré l’avant-veille de notre départ. Nous étions donc 32 participants pour ce très sympathique et très beau séjour dans le CANTAL. Organisé par Domi et Jacques, malheureusement absents, ce sont les deux Jean-Louis qui ont pris en main l’accompagnement de la troupe.

Jour 1 : Nous avons quitté Ballancourt/Itteville à 7H00 prècise, le 29 mai, valises, sac à dos, chaussures de marche dans la soute du car en direction de St. Flour par l’A77. Momo était notre chauffeur, déjà apprécié par Rando’Ball l’année dernière lors du séjour dans le Pas de Calais.

Tout d’abord, pause petit-déjeuner vers 9H30 avec viennoiseries et café/thé, offert par Rando’Ball. Ensuite, pause déjeuner vers 12H30 avec pique-nique dans le sac. Pour arriver vers 15H00 à St. Flour, capitale historique de la Haute-Auvergne, que nous avons visitée pendant 1H30. (http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Flour_(Cantal) )

Nous avons ensuite pris la direction d’Aurillac par la D926 pour rejoindre notre lieu d’hébergement proche du Lioran, station de ski du Cantal. Elle était bien sûr fermée mais sur les hauteurs, on pouvait voir encore un grand nombre de névées persistantes encore à cette période de l’année. Nous sommes arrivés au VVF Villages “Les Hauts du Roy” (altitude 1250 m) vers 18H00, avons pris possession des chambres puis vite, certains se sont retrouvés dans la piscine ou au hammam avant un petit apéro puis le dîner servi à 19H30. Les chambres étaient très correctes avec une belle vue sur la montagne environnante. Les repas très appréciés parfois avec des plats typiques locaux. Soirée folklorique.

Jour 2 : Rando au Plomb du CANTAL (altitude 1855 m : http://fr.wikipedia.org/wiki/Plomb_du_Cantal

Pour les randos, Jacques nous avait réservé un accompagnateur professionnel local, Christian GREGOIR. Avant le départ, Jean-Louis B. et notre animateur RB nouvellement diplômé FFRP, Claude N., ainsi que Pierre S. ont discuté avec l’accompagnateur pour adapter les randos en fonction des participants et en faisant en sorte que le maximum de randonneurs puissent profiter des randonnées et pour que tout le monde soit satisfait du séjour.

Pour cette première randonnée qui monte au sommet du Plomb du Cantal : 29 candidats sur 32 ; les 3 autres, Françoise S. en tête, ont étudié leur programme de la journée avec Momo, notre chauffeur.

Tout le monde était dans le car à 9H, pique-nique dans le sac. Momo a tout d’abord amené les 29 randonneurs par de toutes petites routes de montagne sous les explications de l’accompagnateur, au point de départ de la randonnée : Lieu dit “La Dolvadenche” (alt. 1081 m) puis il a emmené les 3 non-randonneuses visiter, Murat, un joli petit village tout proche et retour au VVF Villages pour déjeuner et une petite randonnée dans les environs.

Pour les 29 courageux randonneurs, la rando a donc démarré à 10H13 en emmenant avec elle un chien noir de troupeau très gentil qui nous suivra jusqu’à l’arrivée. Montée vers le sommet en suivant la rivière le “Rau de Livernade” dans le Bois de Granval. Arrêts pour admirer de belles cascades dont celle du Saut de la Truite. Chemin un peu humide et caillouteux. Arrêt près d’un buron en ruine entourés de nombreuses vaches curieuses, le guide nous donnant quelques explications sur le paysage, la faune et la flore. A 12H48, nous arrivons au col de la Tombe du Père (1586 m) où nous décidons de nous arrêter non loin de là dans un endroit abrité pour pique-niquer. Il est 12H50 et nous commencions tous à avoir faim. Au bout de 52 mn, notre pique-nique terminé, 3 d’entre nous, un peu fatigués, emmenés par Patrig, décident de rejoindre directement notre point d’arrivée en contrebas au Col de Prat du Bouc par le GR4 tout proche, tandis que les 26 autres ont repris la route en prenant ce même GR4-GR400 mais dans l’autre sens qui monte vers le Plomb du Cantal. Jusqu'à là le temps était un peu nuageux et sans pluie mais c’est en arrivant au sommet vers 14H30 qu’une petite grêle nous a accueillis. Ce qui ne nous a pas empêché de prendre la photo de groupe que nous avons envoyée en direct à Jacques et Domi. Du sommet, nous sommes ensuite descendus entre les remonte-pentes mécaniques et à travers champs entre les névées et les touffes de myrtilliers, sur sol détrempé, vers le Col de Prat du Bouc où nous attendait le car et nos 6 autres camarades. Nous sommes arrivés au col (alt. 1396 m) vers 17H00 après 12 km de marche, une ascension accumulée de 833 m et une descente cumulée de 526 m. A peine fatigués et heureux d’avoir conquis le Plomb du Cantal.

Dès l’arrivée au VVF, douche et piscine, hammam pour certains, dîner puis soirée Loto. Quelques randoballeurs y ont gagné des lots.

Jour 3 : Rando au Puy Mary (altitude 1783 m : http://fr.wikipedia.org/wiki/Puy_Mary )

Comme la veille, tout le monde était dans le car à 9H00. 8 dames avaient décidé de profiter du car pour visiter Salers emmenées par Françoise et Momo ; les points de départs et d’arrivée de la rando se trouvant sur la route de Salers. Donc 24 courageux randonneurs pour attaquer Le Puy Mary. La rando était annoncée un plus difficile que la veille par l’accompagnateur car montées plus raides mais chemins plus secs et moins rocailleux et avec possibilité de diverticules pour diminuer l’ascension cumulée.

Point de départ de la rando au lieu dit “La Gravière”, proche de Lavigerie à 1082 m d’altitude. Puis passage auprès de maisons caractéristiques du début 19ème à La Courbatière avant une longue montée assez pentue par un sentier vers le Puy de Peyre Arse. Arrêt casse-croute dans un buron en ruine à 1448 m d’altitude à 11H04. Puis çà continue de monter mais le plus raide semble passé. Maintenant nous suivons un chemin de crête au Puy de Peyre Arse entre 1700 et 1750 m pour arriver dans un petit col à 1706 m légèrement à l’abri du vent où nous nous arrêtons pour pique-niquer. Il est 12H52. Arrêt de 50 mn. Puis nous reprenons notre chemin de crête avec quelques escalades de rochers en passant à notre altitude maximum de 1800 m proche du Puy de Peyre Arse qui culmine à 1806 m. Un peu plus loin, nous retrouvons le GR4-GR400 (de la veille) qui monte au Puy Mary en poursuivant le chemin de crête. Mais un peu avant ce GR4, un panneau nous annonce que sur ce GR 4, il faudra passer la Brèche de Rolland, une faille qui casse la crête en imposant aux randonneurs une petite escalade de rochers de 10/15 m en descente et remontée et propose aux hésitants un diverticule permettant de rejoindre la route RN que nous apercevons en contrebas et qui monte au Col du Pas de Peyrol, notre point d’arrivée. 5 d’entre nous, emmenés par Patrig, décident d’éviter cette faille et prennent le diverticule. Les 19 autres continuent sur le GR4 prêt à attaquer la brèche de Rolland. Pas si terrible que çà. Elle ne posa aucun problème au 19 poursuivants : une escalade de type Fontainebleau. Nous nous entraidons à la passer. Puis quelques centaines de mètres plus loin, nous voilà au pied de la montée en escalier face à nous vers le Puy Mary; Nous sommes à 1610 m et le Puy Mary est à 1783 m. 6 randoballeurs, emmenés par Jean-Louis C., préfèrent éviter cette montée de 170 m apparemment raide et prennent le GR4-diverticule sur la droite qui contourne le Puy Mary pour retrouver non loin de là le Col du Pas de Peyrol alors que les 13 plus courageux s’engagent dans la montée du Puy Mary derrière Christian, notre accompagnateur. La montée du Puy, pour les 13 qui l’ont fait et qui sont très heureux de l’avoir faite, semble, d’après leur dire, pas si difficile que çà. Au sommet, ils se sont pris en photo avant de redescendre de l’autre côté, toujours sur le GR4. Au Col, le premier groupe arrivé a été le groupe Jean-Louis C.. il était 16H40, juste avant Christian, le guide, qui arrive seul du Puy Mary. Ensuite, les arrivées se sont échelonnées, le groupe Patrig et le groupe Christian à la descente du Puy Mary. Un pot les attendait au bar du Chalet du Puy Mary juste au col. Le car avec ses 8 visiteurs revenant de Salers venait juste d’arriver ce qui a permis à tous de se rassembler au soleil à la terrasse du chalet pour boire le pot de l’amitié bien mérité offert par Rando’Ball. Le temps de fin de journée était magnifique, un ciel bleu et une température douce avec une vue panoramique superbe sur cette belle région du Cantal.

Pour le groupe Jean-Louis C. : distance parcourue 9,7 km, ascension cumulée 885 m, descente cumulée 403 m,

Pour le groupe Christian-Puy Mary : environ 9,5 km, ascension cumulée 1055 m, descente cumulée 573 m.

Retour du car au VVF un peu long par Aurillac, juste le temps d’une douche et d’un apéritif pour dîner à 20H00.

Petite balade nocturne pour profiter du beau temps après le dîner puis Rugby-TV pour certain (Finale Toulon-Castres) et soirée dansante pour les autres. Très bonne ambiance la fatigue des randos n’ayant pas eu l’air de se montrer mais nous avons bien dormi.

Jour 4 : Jour du retour Petit-déjeuner habituel, préparation des pique-niques dans le sac, fermeture des valises, dépôt des clés, tout le monde était dans le car à 9H00. Première étape non loin de là, à côté de Murat (13 km) pour déguster et acheter du fromage local dans une ferme “La Grange de la Haute Vallée” (Bleu d’auvergne, Cantal entre-deux, du vieux, du plus récent, du Salers). Chacun put faire ses achats en fonction de ses goûts. Puis après presque 1H15 d’approvisionnement, nous avons repris la route vers Ballancourt par, cette fois, l’A71 et l’A10, sans encombre et presque sans bouchons pour une fin de weekend de l'Ascension. Ce qui nous a fait arriver à Itteville/Ballancourt à 18H00.

Merci à Jean-Louis Berneron pour la préparation avec Madeleine du petit-déj. du premier matin sur l'autouroute et surtout comme serre-file avec notre nouvel animateur diplômé Claude NICOL. Merci à tous les deux pour avoir bien aidé les trainards, j’en étais, et ont tout fait pour que le groupe reste en sécurité,

Merci à Françoise S. pour l’animation des sorties pour celles qui ne randonnaient pas,

Merci à Momo, notre chauffeur pour sa gentillesse, sa conduite prudente et son professionnalisme,

Et surtout grand merci à Jacques et Domi, les grands absents qui nous ont beaucoup manqué, pour l’organisation de ce séjour.

Votre serviteur, Jean-Louis C.

Beaucoup de photos ont été prises. Elles ont été classées dans 4 albumes, 1 par journée.

Pour visualiser les photos prises par Jean-Louis C., le guide et Patrig, cliquer sur les liens ci-dessous :

Séjour dans Le CANTAL, du 29 mai au 1er juin
Séjour dans Le CANTAL, du 29 mai au 1er juin

Commenter cet article