De Batignolles à Bagatelles - 18 mai

Publié le par Rando'Ball

Dimanche, 18 mai 2014 : 35 personnes + une parisienne au départ de cette balade dans l’ouest parisien par un temps splendide.
Histoire des Batignolles : c’est le village des Batignolles-Monceaux (notez le x) créé en 1820. Il devient indépendant de Clichy en 1830. On disait alors que « l’atmosphère y était d’une qualité incomparable, saine et fortifiante ». Le village a été rattaché à Paris à la fin du 19° siècle, il comptait alors 65000 hab.
En suivant notre itinéraire :
- Départ par la Porte de Clichy
- Rues Emile Level, rue Ernest Gouin : usines Gouin créées en 1846. Fabrication de locomotives, 200 par an en 1920, puis transférée à Nantes
- Promenade plantée : ancienne petite ceinture aménagée comme la promenade de l’est parisien.

- Square des Epinettes :
        o Hêtre pourpre centenaire
        o Statue de Jean Leclaire, il eut l’idée de la participation des ouvriers aux bénéfices en1842. Il y a un bourg industriel qui porte son nom aux USA.
        o Statue de Maria Deraismes, pionnière du mouvement féministe
- Rue de la Jonquière : ancien chemin des bœufs                             -

- Cité des Fleurs créée en 1846, toutes les parcelles étaient de même superficie, pas plus de 4 étages, il fallait planter au moins 3 arbres par propriété. Le règlement date de 1864.
Quelques habitations remarquables :
       o 17 Escalier à double révolution ,1852
       o 29 façade en pierres de taille néo renaissance
       o 31 et 33 belles façades
       o 54 bâtiment de la Croix Rouge, frise en mosaïque des années 1930
- Eglise des Batignolles : elle a été construite en 1820 pour attirer les nouveaux propriétaires dans ce village. Pour la payer il a fallu une souscription lancée par E Lemercier mais ils n’ont pu payer que la nef. On recommence en 1839 pour agrandir et terminer l’église.
- Square des Batignolles : c’était l’endroit pour la fête du village au 15 août. Le square a été créé en 1867.


Histoire du tunnel : Lors de la création de la ligne de chemin de fer Paris-Le Pecq, la colline de Monceaux posait problème, il fallait créer un tunnel, le premier en France. Dans les années 1830, ça n’était pas une mince affaire. Le creusement du tunnel par les frères Péreire déclencha hilarité, curiosité et méfiance. Les badauds se pressaient le dimanche devant la tranchée. Le scientifique Arago prédit une épidémie de fluxions de poitrine et de pleurésies parmi les voyageurs sujets à une transpiration abondante. D’autres mirent en garde contre la « fugace succession des images devant enflammer la rétine ». Le conseil des ministres interdit au roi d’assister à l’inauguration de ce boyau infernal. Ce furent donc la reine Amélie et ses filles, dont les vies étaient semble-t-il moins précieuses, qui se dévouèrent et montèrent dans le train, le 24 août 1836. L’historien Maxime du Camp rapporta que « personne ne s’enrhuma sous le tunnel ; la locomotive n’éclata pas ; les wagons ne déraillèrent pas et l’on put croire qu’un voyage en chemin de fer n’était pas nécessairement mortel ». Il ne reste qu’un petite partie de ce tunnel, démoli après l’accident du 17 octobre 1921 qui fit 20 victimes

Promenade Péreire
Elle rend hommage aux frères Péreire, Jacob Emile et Isaac le père de Eugène connu à Ballancourt pour sa rue. C’étaient des banquiers, ils fondirent le Crédit Immobilier en 1852 pour des prêts aux industriels, ils ont joué un rôle important dans le développement du chemin de fer.
Eléments remarquables de la promenade Péreire :
        o Rose de Ronsard
        o Série de sculptures par Boris Lejeune, années 1990
        o Poirier à feuilles de saule
        o Arbres de Judée
Parc de Bagatelle
Domaine de la ville de Paris depuis 1904. Au 17° siècle pavillon de chasse. En 1777, le comte d’Artois, frère de Louis XVI y fit construire le petit palais que nous voyons. Le palais a été construit en 2 mois et 5 jours suite à un pari fait avec Marie Antoinette. Les plans ont été faits en 24 H.
Les roseraies s’étendent sur 1,7 Ha, 9000 rosiers et 1200 variétés. C’est une collection nationale de roses modernes.

Texte de Pierre S.

Pour visualiser les photos prises par Pierre, Martine et Patrig (album "140518-PARIS", cliquer sur :

De Batignolles  à Bagatelles - 18 mai

Commenter cet article